La délégation marocaine de la province de Taroudant, avec son président et une quinzaine de maires, accueillis par Gilles Pérole, l’adjoint au maire de Mouans..

– Une délégation d’élus marocains conduite par le président de la province de Taroudant (900 000 habitants) a fait fin novembre la rencontre des élus de Mouans-Sartoux. Le projet alimentaire local résonne toujours au-delà des frontières et il est plaisant de voir que l’expérience des cantines bio et de la régie agricole n’est pas réservée qu’à des villes françaises ou européennes. Les élus marocains se sont aperçus que des connexions étaient possibles avec leur propre territoire. La production agricole est florissante à Taroudant avec pas mal de bio, même s’il est peu consommé localement. L’idée de souveraineté alimentaire chemine petit à petit chez ces élus qui ont également visité la régie de l’eau mouansoise et ont eu un entretien avec l’élu à l’urbanisme Daniel Le Blay.

– En Hongrie, Gilles Pérole, l’élu de Mouans-Sartoux chargé de l’éducation, a été reçu à Budapest pour participer à une journée d’échange franco-hongrois sur la gouvernance des systèmes alimentaires durables. Il a pu découvrir les expériences de petites villes très engagées et a présenté le projet alimentaire de Mouans-Sartoux ainsi que le Club européen « Territoires alimentation bio» créé par l’association Un Plus Bio, qu’il préside.

– Sans oublier les nombreuses villes en réseau au sein du projet européen BioCanteens !

Catégories : Essaimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *