Mouans-Sartoux mène une politique active de gestion de son patrimoine foncier. En 2012 elle a décidé de tripler les surfaces classées agricoles dans le plan local d’urbanisme. Un pari osé entre Cannes et Grasse où la terre est très convoitée, mais pleinement assumé par la municipalité. Dans la foulée, treize zones à fort potentiel d’installation ont été définies, susceptibles d’accueillir de nouveaux porteurs de projets. Des terres cultivables, irriguées et prêtes à accueillir des productions bio dans tous les domaines : maraîchage, petit élevage, plantes à parfum, arboriculture...Déjà, un maraîcher et un producteur de plantes à parfum se sont installés. Ce n’est qu’un début, la MEAD est investie d’une mission d’incubateur pour amplifier le mouvement.

Vous êtes vous-même candidat(e) à l'installation agricole ? Rendez-vous ici.