La MEAD dote le domaine de Haute-Combe d’une vocation pédagogique en travaillant sur les enjeux alimentaires : visites des petits (écoliers), des grands (élus, techniciens de collectivités, agents territoriaux), mise en place d’ateliers de cuisine et nutrition, découverte de l’agronomie appliquée, jardin pédagogique, classes buissonnières... La Maison d’éducation à l’alimentation durable s’ouvre à tous les publics : parents, bénéficiaires de l’épicerie sociale, séniors, acteurs économiques (restaurants, hôtels, points de vente alimentaires, entreprises, métiers de bouche). En 2017, le premier défi « Familles à alimentation positive » a été créé pour accompagner les familles dans l’évolution de leurs pratiques alimentaires sans augmenter leur budget.

Les enfants apprennent à découvrir la culture biologique à la régie.


Dans le cadre des TAP (temps d'activités périscolaires), en lien avec la médiathèque de la ville, les enfants sont régulièrement amenés à visiter la régie agricole. D'une part pour prendre conscience de l'origine des aliments qui parviennent jusqu'à leurs assiettes mais aussi pour mettre la main à la pâte et comprendre le mode de culture biologique. Des ateliers cuisine et nutrition sont également organisés. En journée à partir de 15h30, un chef cuisinier et un animateur accueillent dans un espace culinaire un groupe d’enfants volontaires pour réaliser la préparation d’un plat, le plus souvent à base végétale. Un moyen aussi de faire entrer dans les familles de nouvelles recettes de légumes !

Découverte des légumes bruts et de leurs possibilités de préparation.


Par ailleurs des jardins pédagogiques sont implantés dans chaque école. Les animateurs ont dans un premier temps imaginé le développement de potagers, pas toujours évidents à mettre en place vu que les légumes murissent surtout… en été, et qu’on ne s’improvise pas agriculteur. À la place, ce sont plutôt des plantations de simples (plantes aromatiques) qui voient le jour. Le support pédagogique reste le même : découverte des graines, des cycles végétaux, des insectes ravageurs, des petites bêtes utiles, des moyens de gérer par des solutions bio les éventuels désagréments de culture. Cette approche est concomitante des visites rendues régulièrement à la régie agricole où là, les enfants ont la chance de voir fonctionner à plein une exploitation agricole dont ils connaissent par cœur la fonction.