L'équipe de la MEAD

Gilles Pérole, adjoint à l'éducation, est le père du projet alimentaire de Mouans-Sartoux. C'est à lui que revient la charge de traduire en actes la ferme volonté municipale d'évoluer vers un modèle bio, local, sain et juste. "On peut manger bio et local partout sur les territoires dès demain. Tout est affaire de volonté politique", aime-t-il à répéter à ses nombreux visiteurs, élus de collectivités et techniciens.

Sébastien Jourde, l'agriculteur qui produit près de 25 tonnes de légumes bio par an à la régie de Haute-Combe. Embauché en 2012, il loge sur place en famille et, pour conduire les cultures, est épaulé pr  Bastien, recruté en contrat aidé. Le personnel des espaces verts lui donne régulièrement des coups de main, comme parfois les enfants des écoles qui viennent ramasser les pommes de terre ou les tomates. D'une part pour faire connaissance, de l'autre pour mettre la main à la pâte.

Ingénieure agronome, Laureen Traclet est la chargée de mission qui coordonne le projet MEAD, avec l'appui d'étudiant(e)s stagiaires qui profitent à ses côtés d'une formation très pratique. Installer de nouveaux agriculteurs, diffuser le message de la souveraineté alimentaire au-delà des cantines, suivre les travaux de l'atelier de transformation et de l'aménagement du domaine de Haute-Combe, c'est peu dire que Laureen a du pain (bio) sur la planche.

Lea Sturton, ingénieure agroalimentaire spécialisée en nutrition et qualité, est en charge de la qualité de l'alimentation à Mouans-Sartoux. Bilingue, elle participe à l'accueil des délégations étrangères auxquelles elle présente en anglais le projet local. Elle travaille sur la sensibilisation des scolaires à l'alimentation durable, l'essaimage et la communication des bonnes pratiques concernant le gaspillage alimentaire, l'approvisionnement, l'élaboration des menus, le suivi des dossiers concernant la sécurité alimentaire et l'hygiène...