L'équipe de la MEAD

Gilles Pérole, adjoint à l'éducation, est le père du projet alimentaire de Mouans-Sartoux. C'est à lui que revient la charge de traduire en actes la ferme volonté municipale d'évoluer vers un modèle bio, local, sain et juste. "On peut manger bio et local partout sur les territoires dès demain. Tout est affaire de volonté politique", aime-t-il à répéter à ses nombreux visiteurs, élus de collectivités et techniciens.

Lea Sturton, ingénieure agroalimentaire spécialisée en nutrition et qualité, est en charge de la qualité de l'alimentation à Mouans-Sartoux. Bilingue, elle participe à l'accueil des délégations étrangères auxquelles elle présente en anglais le projet local. Elle travaille sur la sensibilisation des scolaires à l'alimentation durable, l'essaimage et la communication des bonnes pratiques concernant le gaspillage alimentaire, l'approvisionnement, l'élaboration des menus, le suivi des dossiers concernant la sécurité alimentaire et l'hygiène...

Thibaud Lalanne. Coordinateur du réseau de transfert européen BioCanteens dont Mouans-Sartoux est chef de file. Il est chargé de la mise en œuvre des activités transnationales et locales du projet ainsi que d’en assurer la bonne gestion administrative et financière. Après plusieurs années passées à Bruxelles dans les affaires européennes – et souffrant d'une carence en vitamine D-, il a décidé de retrouver le soleil et de mettre à profit son expérience internationale à l’échelle de la commune !

Nathan Begoc, diplômé en gestion de projets européens, est en charge du suivi du réseau européen de transfert de compétences BioCanteens. Il participe à la coordination entre les partenaires venant de 7 pays différents et intéressés par la bonne pratique alimentaire de Mouans-Sartoux. Il s’occupe aussi de la communication du projet.

Anaïs Trideau, chargée de mission, elle mène avec Léa les actions du projet alimentaire sur le territoire mouansois. Elle travaille plus particulièrement sur les questions liées à l'éducation à l'alimentation durable. Ainsi, elle assure l'animation du défi des foyers à alimentation positive (défi FAAP) et la mise en œuvre d'activités destinées au grand public, mais aussi au public précaire et aux personnes âgées. Après une formation en urbanisme et aménagement du territoire ainsi que plusieurs années à travailler dans ce domaine, Anaïs a décidé de se réorienter sur des missions qui lui tenaient plus à cœur!

Coralie Soalhat, chargée d'animation à l'éducation à l'alimentation et au développement durable, milite déjà depuis plus de 25 ans dans les écoles Mouansoises. Aujourd hui, elle lie la MEAD à sa vocation de pédagogique, crée des liens avec les partenaires éducatifs et travaille avec eux sur l'alimentation durable et environnementale. C’est ainsi que, sur la parcelle pédagogique, des projets voient le jour dans le cadre de TAP (Temps d’Activités Périscolaire), de classes perlées (visite une fois le mois) ou de classes transplantées (une semaine entière). L’outil qu’est la parcelle « le petit Haute Combe » muni de cuisines pédagogiques, ne peut que décupler l’envie de mener a bien son travail pour que les enfants prennent conscience de ces enjeux environnementaux et qu'ils vivent les saisons, les sentent, les touchent, les goûtent…

Solenne Fournage, diplômée en gestion de projet et développement agricole, a depuis le début de son parcours professionnel, eu l'envie de s'investir dans l'agriculture durable et l'éducation des enfants, les mangeurs de demain. Ce n'est donc pas une coïncidence si elle travaille aujourd'hui à Mouans-Sartoux.
Au sein de la MEAD, elle coordonne le réseau "Cantines Durables - Territoires Engagés", l'équivalent français de BioCanteens. Elle est en lien avec les 9 collectivités partenaires, issues de 7 régions différentes. Elle les accompagne dans la mise place d'un projet alimentaire respectueux de la santé et de l'environnement, pour qu'à leur tour, ils essaiment à l'échelle de leur territoire!