L'équipe de la MEAD

Gilles Pérole, adjoint à l'éducation, est le père du projet alimentaire de Mouans-Sartoux. C'est à lui que revient la charge de traduire en actes la ferme volonté municipale d'évoluer vers un modèle bio, local, sain et juste. "On peut manger bio et local partout sur les territoires dès demain. Tout est affaire de volonté politique", aime-t-il à répéter à ses nombreux visiteurs, élus de collectivités et techniciens.

Sébastien Jourde, l'agriculteur qui produit près de 25 tonnes de légumes bio par an à la régie de Haute-Combe. Embauché en 2012, il loge sur place en famille et, pour conduire les cultures, est épaulé pr  Bastien, recruté en contrat aidé. Le personnel des espaces verts lui donne régulièrement des coups de main, comme parfois les enfants des écoles qui viennent ramasser les pommes de terre ou les tomates. D'une part pour faire connaissance, de l'autre pour mettre la main à la pâte.

Ingénieure agronome, Laureen Traclet est la chargée de mission qui coordonne le projet MEAD, avec l'appui d'étudiant(e)s stagiaires qui profitent à ses côtés d'une formation très pratique. Installer de nouveaux agriculteurs, diffuser le message de la souveraineté alimentaire au-delà des cantines, suivre les travaux de l'atelier de transformation et de l'aménagement du domaine de Haute-Combe, c'est peu dire que Laureen a du pain (bio) sur la planche.

Lea Sturton, ingénieure agroalimentaire spécialisée en nutrition et qualité, est en charge de la qualité de l'alimentation à Mouans-Sartoux. Bilingue, elle participe à l'accueil des délégations étrangères auxquelles elle présente en anglais le projet local. Elle travaille sur la sensibilisation des scolaires à l'alimentation durable, l'essaimage et la communication des bonnes pratiques concernant le gaspillage alimentaire, l'approvisionnement, l'élaboration des menus, le suivi des dossiers concernant la sécurité alimentaire et l'hygiène...

Nathan Begoc, diplômé en gestion de projets européens, est en charge du suivi du réseau européen de transfert de compétences BioCanteens. Il participe à la coordination entre les partenaires venant de 7 pays différents et intéressés par la bonne pratique alimentaire de Mouans-Sartoux. Il s’occupe aussi de la communication du projet.

Dania Macias, diplômée en ingénierie de l'éducation à l'environnement. Elle gère l'animation de la parcelle pédagogique de Haute-Combe avec la création des nouveaux espaces qui serviront de support pour l'accueil du public, notamment les enfants. Elle coordonne aussi les classes alimentation durable des écoles de la ville. L'idée : participer, enfants et enseignanats, à l’aménagement du jardin dans une démarche d'apprentissage et d'épanouissement.

Marine Estienne. Ingénieure agronome, spécialisée en agriculture, alimentation et territoire.
A planché sur le plan d'aide aux installations agricoles sur la commune dans le cadre du PAT (projet alimentaire territorial) ; anime le Défi Familles à Alimentation Positive (Axe 3) ; organise des ateliers thématiques (cuisine, jardinage ...), des visites (ferme, commerces locaux…), des événements de la MEAD...

Thibaud Lalanne. Coordinateur du réseau de transfert européen BioCanteens dont Mouans-Sartoux est chef de file. Il est chargé de la mise en œuvre des activités transnationales et locales du projet ainsi que d’en assurer la bonne gestion administrative et financière. Après plusieurs années passées à Bruxelles dans les affaires européennes – et souffrant d'une carence en vitamine D-, il a décidé de retrouver le soleil et de mettre à profit son expérience internationale à l’échelle de la commune !