Le cout matières premières d’un repas est de 2,04 € (chiffre 2018), soit dans la moyenne haute d’un repas conventionnel (entre 1,50 et 2,00 €) où le bio n’est pas forcément à l’honneur : en France, seulement 2,9% des repas sont bio (chiffre Agence Bio 2017).

Le passage au 100% bio sans surcoûts, c’est possible ! Bon, d’accord, dit comme ça, on n’y croit pas. Et pourtant, la ville de Mouans-Sartoux, comme toute autre collectivité locale, a le souci de bonne gestion de ses deniers. En France, un repas conventionnel coûte, en terme d’achat de denrées, entre 1,50 et 2,00 €. C’est une moyenne établie par le réseau national des directeurs de restauration collective Agores. Mouans-Sartoux est dans la fourchette haute de cette moyenne pour des repas intégralement issus de l’agriculture biologique avec un coût matières premières de 2,04 €. Comment est-elle parvenue à ce résultat ? Quatre principaux leviers ont été activés : réduction de 80 % du gaspillage alimentaire, intégration de la « cuisine de marché » (produits bruts, en vrac, frais et de saison), pas d’achat sans connaître le prix avant la commande, réduction de la part de la viande (un repas non carné est proposé chaque semaine). Un dernier élément à ne pas négliger : la motivation, la formation et le plaisir des équipes en cuisine.

Participation des familles en fonction du quotient familial : de 2,00 à 6,20€ (prix moyen 3,13€). Coût des denrées d’un repas en 2016 : 2,04€. Prix de revient d’un repas tout compris : 10,57€.