Restitution par les étudiants de leur projet de territoire. Septembre 2018.

La première promotion d’étudiants de ce diplôme créé en 2017 et mis en place en janvier par l’Université Côte d’Azur et la ville de Mouans-Sartoux s’est réunie fin août pour restituer l’ensemble des projets personnels et tirer le bilan de cette formation dispensée par des enseignants et des experts des politiques alimentaires.

Stéphane Bouissou, universitaire, Gilles Pérole, adjoint au maire et père du projet alimentaire territorial local et Stéphane Veyrat, directeur du premier réseau des cantines bio Un Plus Bio, ont coordonné le suivi de ce semestre relativement intensif : « La totalité des étudiants sont allés au bout de leur démarche en suivant la méthodologie proposée par le DU, explique Stéphane Veyrat, ils ont salué la dynamique des enseignements dispensés par des experts comme le chercheur François Collart-Dutilleul, le géographe Gilles Fumey ou encore le chercheur à l’Inserm Denis Lairon. Les travaux en groupe accompagnés par le cuisinier Xavier Hamon ou le président de la chambre d’agriculture du Gard Dominique Granier ont permis d’éclairer les enjeux concrets de chaque territoire. Le regard des étudiants a ainsi évolué au contact du terrain, avec Mouans-Sartoux comme support pédagogique : la régie agricole pour le foncier, les repas à la cantine pour l’alimentation durable et 100% bio, les commerces locaux de la ville pour la dynamique générée par la traduction de la politique alimentaire. »
Chaque étudiant ou stagiaire a dessiné la feuille de route pour sa collectivité, dont les élus doivent désormais s’emparer pour la traduire localement. La volonté politique reste en effet plus que jamais le nerf du changement.

Prochaine session du DU : janvier 2019, plus de renseignements ici (lien UCA).

Catégories : Chercher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *