Et si Mouans-Sartoux faisait des enfants ? La volonté de partager les clés de la réussite du projet alimentaire global est au cœur des préoccupations de la MEAD. La ville a donc naturellement répondu à un appel à projets du Programme national de l’alimentation (PNA – ministère de l’agriculture) dans la catégorie « ancrage territorial ». Le but est d’« essaimer une cantine durable comme levier d’une politique alimentaire respectueuse de la santé et de l’environnement ». Le programme, baptisé « Cantines durables, territoires engagés », rassemble neuf territoires français issus de huit régions différentes. Les profils sont variés : de la grande agglomération au village en passant par l’intercommunalité, présentant un paysage de restauration collective aussi bien publique que déléguée à des prestataires privés. Durant deux ans, ceux-là auront droit à l’expertise de Mouans-Sartoux pour appuyer le développement de leur propre projet alimentaire. Au menu : échanges, séances de travail, webinaires, chantiers particuliers. Un réseau animé par Solenne Fournage, nouvelle recrue missionnée à la MEAD. Il est soutenu financièrement par le CGET (Commissariat général à l’égalité des territoires), l’Ademe (national + région PACA) et le ministère de l’agriculture. Une première rencontre a eu lieu durant trois jours, lors de la première semaine des vacances d’octobre.

Les neuf collectivités retenues :

  • Auvergne-Rhône-Alpes : Communauté de Communes Rhône-Crussol
  • Bretagne : Plouguerneau
  • Corse : PETR Ornano-Sartenais-Valinco-Taravo
  • Grand-Est : Epinal
  • Guadeloupe : Morne-à-l’Eau
  • Ile-de-France : La Ferté-sous-Jouarre
  • Nouvelle-Aquitaine : GIP Grand Projet des Villes Rive Droite
  • PACA : Saint-Vallier-de-Thiey et Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez
Categories: Latest News

Leave a Reply

Your e-mail address will not be published. Required fields are marked *