Située à la régie agricole de Haute-Combe, la parcelle dédiée à l’éducation à l’environnement et la pratique du jardinage a déjà vu défiler cinq classes de maternelle, venues découvrir la terre et le métier agricole. Deux séances de travail pour chacune d’entre elles ont eu lieu, en octobre et décembre. La première pour cueillir ce que les récoltes de fin d’été proposaient : tomates, courges, poivrons, courgettes. Les enfants ont découpé les légumes sur place, ceux-ci seront congelés et finiront bientôt en soupe à l’occasion d’un atelier cuisine.

Mettre la main à la pâte, et surtout la reconnecter à la terre.

Diana Macias, engagée à la MEAD (Maison de l’éducation à l’alimentation durable) pour coordonner le projet pédagogique, a proposé d’apprendre à identifier les arbres en partant de la forme de feuilles d’automne ramassées au sol. Les élèves ont fait la connaissance de l’abricotier, de l’arbre de Judée, du troène luisant, du laurier sauce ou encore de l’euodia, un arbre mellifère. Sur la parcelle, un groupe de scouts est ensuite venu installer, un dimanche, six carrés potagers que des enfants de maternelle ont inaugurés ensuite avec les premières plantations de légumes : blettes, épinards, mâche, ciboulette et une aromatique médicinale, l’achillée millefeuille. « On travaille sur l’association des fleurs et des végétaux pour montrer les interactions entre espèces au jardin. Les enfants sont très jeunes, le message est simplifié mais c’est un bon début », résume Diana. De nouvelles plantations auront lieu dès le 14 janvier, sous ce climat doux et méditerranéen qui permet de travailler la terre même en hiver. 2019 sera également l’année d’immersion des classes vertes durant une semaine entière à la régie. Plusieurs enseignants sont d’ores et déjà candidats à ces sorties prolongées pas comme les autres. Sûr qu’avec ça, les tout petits apprécieront de quitter leur chaise pour respirer au grand air !


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *