La COP26, c'est déjà maintenant !

Rejoignez le mouvement des villes européennes engagées pour la démocratie et la souveraineté alimentaire

Mardi 23 mars 2021, 9-11h30, CET • Événement en ligne

Les villes européennes sont aujourd’hui de véritables pionnières dans la construction de systèmes alimentaires territoriaux résilients. Leur engagement n’est pas fait de simples promesses mais constitue déjà une réalité quotidienne grâce à des actions bien concrètes qui sont bénéfiques pour le climat, l’environnement et la santé des populations.

Les villes mettent en pratique des concepts tels que la démocratie et la souveraineté alimentaire, et cette expérience devrait inspirer les gouvernements nationaux en vue des négociations internationales sur le climat lors de la COP26 en novembre 2021.

Embarquons ensemble pour un voyage vers l’avenir de l’alimentation locale et durable qui a déjà commencé !

Agenda
9.00 - 9.15 Introduction
Discours d'introduction du député européen Marc Tarabella
9.15 - 9.45 Traduire la démocratie et la souveraineté alimentaire en pratique : le scénario BioCanteens
François Jégou, Lead Expert du réseau de transfert BioCanteens
9.45 - 10.30

Les solutions positives des villes face aux défis alimentaires locaux

Défi #1 Répondre à la contrainte des marchés publics: l'exemple de Mouans-Sartoux
Gilles Pérole, adjoint au maire à l'enfance, à l'éducation et à l'alimentation, Mouans-Sartoux

Défi #2 Construire une gouvernance alimentaire participative: le cas de Mollet Del Vallès
Albert Garcia Macian, Directeur du service affaires européennes et internationales, Mollet del Vallès

Défi #3 Relocaliser l'agriculture : les enseignements de Södertälje
Sara Jervfors, cheffe de l'unité diététique, Södertälje

10.30 - 10.40 Pause
10.40 - 11.00 Des réseaux nationaux de villes moteurs de la démocratie alimentaire
Amandine Pieux, animatrice du Club des Territoires, Un Plus Bio
Cecilia Delgado, chercheuse, directrice de "Alimentar Cidades Sustentaveis"
11.00 - 11.25 Faire entendre la voix des villes lors de la COP 26
Sofie Quist, responsable du projet de politique alimentaire, Nourish Scotland
Nuala Morgan, Head of Unit Communication & Capitalisation, URBACT
11.25 - 11.30 Conclusion
Florence Egal, Experte en systèmes alimentaires territorialisés

Les villes européennes sont aujourd’hui à l’avant-garde de la transition vers des systèmes alimentaires locaux durables. Dans un contexte de vulnérabilité croissante aux risques sanitaires et au changement climatique, de marchés agricoles mondiaux fondés sur la concurrence ainsi que de nombreux obstacles réglementaires, les villes mettent déjà en œuvre des politiques publiques innovantes et efficaces.

Garantir l’accès de tous à une alimentation de qualité, mettre en place des systèmes alimentaires agroécologiques résilients et développer une gouvernance alimentaire plus participative ne sont pas de simples objectifs mais des réalités qui se dessinent sur le terrain. Au vu de leurs réalisations et de leur riche expérience, l’engagement des villes dans le domaine de l’alimentation durable doit être davantage encouragé et soutenu aux niveaux national et européen.

L’organisation de la COP26 en novembre 2021 à Glasgow est une occasion décisive pour les gouvernements nationaux et l’Union européenne de reprendre à leur compte ces exemples locaux afin de placer la question de l’alimentation durable au cœur du débat sur le climat, et de soutenir activement le développement de politiques alimentaires progressistes et intégrées à l’échelon local.

BioCanteens

Le réseau BioCanteens, financé par le programme URBACT, est composé de 7 villes européennes fortement engagées pour une restauration scolaire bio comme levier de développement de projets alimentaires locaux protégeant à la fois la santé des citoyens et l’environnement. Leurs efforts en matière de restauration scolaire durable permettent à ces villes d’agir concrètement sur le changement des habitudes alimentaires des habitants, le soutien aux agriculteurs bio de leur territoire, une commande publique plus soutenable, la mise en place d’une gouvernance alimentaire plus participative et leur souveraineté alimentaire locale.

La méthodologie et les outils développés par le réseau BioCanteens ont vocation à être partagés à d’autres collectivités afin de les aider à concevoir et à mettre en œuvre leurs propres projets alimentaires.

Partenaires BioCanteens :
Mouans-Sartoux (France), GAL Pays de Condruses (Belgique), Rosignano-Marittimo (Italie), Torres Vedras (Portugal), Trikala (Grèce), Troyan (Bulgarie), Vaslui (Roumanie).

Plus d’informations sur le réseau de transfert BioCanteens : urbact.eu/biocanteens

Municipalité de Södertälje (Suède)

Selon Sara Jervfors, chef de l’unité diététique de la municipalité de Södertälje, « le repas sur le temps scolaire est un excellent outil éducatif qui peut servir à renforcer la production agricole locale. Il renforce l’autosuffisance alimentaire du territoire».

Depuis le début des années 2000, Södertälje a travaillé, au travers de différents projets et activités, à la création des conditions d’une production alimentaire durable dans la ville et ses environs, en utilisant entre autres la restauration collective comme levier, en partie en achetant des aliments produits localement et de manière durable, mais aussi en incitant les enfants et les jeunes à adopter de bonnes habitudes alimentaires.

Plus d’informations sur le projet alimentaire de Södertälje : dietforagreenplanet.se/en

Mollet Del Vallès (Espagne)

Depuis 2006, Mollet Del Vallès a participé à de nombreuses initiatives de gouvernance alimentaire telles que la création du parc agro-écologique de Gallecs avec 5 autres communes et le gouvernement catalan. Selon Gemma Safont, gestionnaire du parc : “Notre expérience a commencé par notre lutte pour éviter l’urbanisation des terres agricoles et la collaboration avec nos producteurs locaux pour offrir des produits biologiques et locaux de haute qualité”.

En mars 2015, Mollet del Vallès est devenue l’une des premières villes d’Espagne à adopter, par consensus, une politique alimentaire locale. Depuis, et grâce au programme européen URBACT, la ville a lancé une plateforme multipartite pour engager les acteurs locaux de l’alimentation dans la gouvernance alimentaire et a développé une stratégie alimentaire à moyen et long terme axée sur l’alimentation et la santé. Mollet a également activement contribué à la Charte alimentaire de la région métropolitaine de Barcelone, à laquelle la ville a adhéré en octobre dernier.

Un Plus Bio (France)

Un Plus Bio est une association française fondée en 2002 qui accompagne les collectivités vers un changement positif des systèmes alimentaires territoriaux. Depuis 2013, Un Plus Bio coordonne un réseau de plus de cent collectivités (le Club des Territoires) engagées pour une alimentation plus biologique, locale, saine et durable, en utilisant la restauration collective comme outil de démocratie et de souveraineté alimentaire. Son réseau est un espace où les territoires peuvent obtenir des connaissances et des ressources, ainsi que partager leurs expériences afin de s’aider mutuellement à améliorer la qualité et les pratiques alimentaires.

Plus d’informations sur Un Plus Bio: www.unplusbio.org

Alimentar Cidades Sustentaveis (Portugal)

La plateforme nationale portugaise Alimentar Cidades Sustentaveis (Nourrir les villes durables) est un mouvement de la société civile lancé en juin 2018 qui rassemble aujourd’hui environ 400 membres issus des collectivités portugaises, du monde universitaire, de la société civile et du secteur privé. Ses membres cherchent à partager des informations afin d’établir une compréhension commune des questions alimentaires, notamment en termes de gouvernance et des politiques publiques. En mars 2020, ils ont publié le guide “Pratiques innovantes au Portugal : de la production à la consommation durable” compilant 46 bonnes pratiques alimentaires mises en œuvre dans le pays à différentes échelles de gouvernance.

Plus d’informations sur Alimentar Cidades Sustentaveis: ruaf.org/news/innovative-practices-in-portugal-from-production-to-sustainable-consumption

Déclaration de Glasgow sur l’alimentation et le climat

Lancée en décembre 2020, les villes, régions et gouvernement infranationaux signataires de la Déclaration de Glasgow sur l’alimentation et le climat s’engagent à faire face à l’urgence climatique par des politiques alimentaires intégrées et un appel aux gouvernements nationaux à agir ! Cette déclaration rassemble des autorités locales de tous types et de toutes tailles – des petites et moyennes villes aux mégapoles, départements et régions, états fédéraux et provinces – pour renouveler d’une même voix leurs engagements à développer des politiques alimentaires durables, promouvoir des mécanismes d’actions conjointes et appeler les gouvernements nationaux à placer l’alimentation et l’agriculture au cœur de la réponse mondiale à l’urgence climatique.

Plus d’informations sur la déclaration de Glasgow sur le climat et l’alimentation : www.glasgowdeclaration.org

URBACT

URBACT permet aux villes de travailler ensemble pour développer des solutions nouvelles et durables aux grands défis urbains, par la mise en réseau, le partage des connaissances et le renforcement des compétences des techniciens et des élus. Depuis 2013, le programme URBACT a soutenu 7 réseaux afin d’apprendre et échanger sur les thèmes de l’alimentation durable et de l’agriculture urbaine. Ainsi, plus de 50 villes ont travaillé sur tous les aspects de la politique alimentaire, de la production à la consommation en passant par la santé et la planification.

Les activités des systèmes alimentaires produisent des gaz à effet de serre qui contribuent au changement climatique, et seule une approche globale des systèmes alimentaires peut dessiner des actions efficaces. Dans la perspective de la COP26, URBACT a rassemblé les idées de ces villes et d’autres dans une page dédiée sur son « Knowledge Hub » (urbact.eu) pour aider les villes à agir. URBACT soutient également la déclaration de Glasgow sur l’alimentation et le climat, plaçant l’alimentation et l’action locale au cœur de la réponse globale à l’urgence climatique.

Plus d’informations: urbact.eu

Catherine André (Voxeurop)

Cofondatrice de Voxeurop, journaliste polyglotte, Catherine André sera la modératrice de notre évènement. Elle a été rédactrice en chef adjointe à Courrier international chargée de l’Europe. Elle a également été correspondante en Suède et a travaillé pour plusieurs magazines économiques dont Alternatives Économiques, où elle demeure rédactrice en chef adjointe.

Voxeurop est la première coopérative européenne de presse, fondée par une soixantaine de journalistes de 18 nationalités. En ligne et en 10 langues, dont le français, Voxeurop est porté par la conviction qu’il n’est plus possible d’appréhender les défis de ce siècle à la seule échelle d’un pays.

Grâce à son équipe et à un réseau de partenaires de plus de 30 médias européens, Voxeurop publie des décryptages, des enquêtes transfrontalières, des chroniques de personnalités de la société civile européenne, des reportages photo des quatre coins du continent, des dessins de presse au cœur de l’actualité, et une sélection d’articles tirés de 400 sources parmi les plus réputées du journalisme européen.

Cliquez ici pour vous inscrire à la newsletter hebdomadaire en français. Plus d’informations: https://voxeurop.eu/fr/
Cet événement se déroulera en anglais, mais une traduction simultanée en français sera mise à la disposition de tous les participants.
Si vous avez des questions sur cet événement, n’hésitez pas à contacter Thibaud Lalanne, coordinateur du projet BioCanteens : thibaud.lalanne@mouans-sartoux.net

Événement organisé par :

Partenaires :